J’suis casual et c’est comme ça U^U

Quand j’entends parler d’un jeu qui a l’air sympa, je passe un peu lire les critiques et tests dudit jeu, essentiellement sur jeuxvideo.com. Et là, j’ai parfois tendance à sourciller quand le testeur commence à se plaindre du fait qu’un jeu est… trop facile.

Le fait est que dès que quelqu’un se met à râler sur les casual gamers, à savoir cette tranche de joueurs qui se met à pleurer à la moindre difficulté et qui a besoin qu’on les tienne par la main via moult codes et astuces pour buter cet affreux méchant boss, j’me sens un peu vaguement concernée.

Bon, j’assume. Globalement, quand je joue à un jeu, ce n’est pas, voire jamais, pour tenter de chopper tous les trophées du jeu – pour les non joueurs qui pourraient me lire, les trophées sont une forme de réseau social du jeu vidéo : si t’arrives à faire une action précise dans un jeu (du genre finir le tutorial d’introduction), tu gagnes un trophée. Ou succès sur XBox360. Ou un achievement pour nos amis parlant le shakespearien – ou pour réussir à trouver tous les petits machins et boss optionnels planqués à droite où à gauche. J’ai souvent eu la vague impression que mes parents me prennent pour une espèce de gameuse qui ne fait que ça, mais quand ma petite soeur trouve le moyen de finir Assassin’s Creed avec 100% de complétion partout, je me permets de hausser un sourcil circonspect quant à ma supposée réputation parfaitement mensongère.

Il est vrai qu’étant petite j’étais tout à fait encline à chercher la petite bête dans les jeux vidéos, à me taper les boss annexes (aaaah, l’Arme Rubis et l’Arme Emeraude dans Final Fantasy VII) et à y rejouer moult fois, ce n’est malheureusement plus trop le cas. Quand j’achète un jeu, ce n’est pas pour me faire chier pendant trois cent ans devant un p*** de boss de %$£µ§/ nom d’une carotte en bikini è_é (Cela étant, j’ai réussi à battre le High Dragon dans Dragon Age U^U En mode facile. Mais je l’ai battu. Muhéhéhéhé). Non, je joue pour assister à une histoire, et y participer mais sans trop me faire suer non plus, tu vois.

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je ne milite pas pour les jeux faciles XD Le challenge, c’est important dans un jeu. Par contre, je suis tout à fait en faveur des jeux à plusieurs niveaux de difficultés, histoire de s’adapter à tous les publics. Et, quoi qu’il en soit, je suis toujours un peu déçue de lire un test de jeu – dont le scénario constitue un élément important – quand le testeur se met à tergiverser sur l’absence de difficulté U.U Parce que bon, devoir me faire suer pendant des heures et des heures pour avoir droit à la suite d’une histoire, c’est un supplice de tantale x) (La carotte et le bâton ? XD)

Bref, je suis une joueuse qui recherche l’amusement plus que le challenge, et à titre personnel je le prends assez mal quand on me sort des platitudes à base de « avant les jeux étaient plus difficiles, c’était le bon temps » ou « avant, on se concentrait davantage sur le challenge que sur le graphisme ». Well, c’est pas faux, mais ce n’est pas une raison pour en venir à constituer une espèce de… de rivalité « jeux casual » vs « jeux hardcore » ! De temps en temps je n’ai rien contre le fait de suer un peu sur la manette dans un jeu vidéo, mais j’aime beaucoup le côté « film interactif » de ceux d’aujourd’hui. Contrairement aux films normaux où finalement on est très passif à gober des images pas toujours de bonne qualité, là on se sent un peu plus concerné.

Bon, certes, entre un DVD et un jeu PS3, le prix n’est pas le même XD Mais entre 1h30 de film que l’on regarde passivement et 15h de jeu auquel on participe activement… ya pas photo :p

Bref, un jeu « pas trop dur », c’est comme un bon bouquin ou un bon film (quand je dis « bon », c’est évidemment très subjectif), on y revient toujours avec plaisir, sans craindre de devoir passer des heures à se coltiner un affreux boss bien frustrant x)

Moralité, j’suis une casual gameuse et j’vous emmerde /o/

PS : « Avant, on se contentait d’un bâton et d’un cerceau et on était bien contents », ou l’art de prouver que finalement, quel que soit l’âge, les gens ne sont jamais contents XD

Edit : Un de mes contacts – Sheikhan de son petit nom – m’a fait découvrir un blog de gamer sur lequel j’ai eu le plaisir le lire un article qui rejoint une bonne partie de mon point de vue : La passion du jeu vidéo. Ainsi, il y a des gamers qui ne s’arrêtent pas à la constatation du « c’était mieux avant ». Merci !

2 avis sur “J’suis casual et c’est comme ça U^U

  1. haha, ça fait un by que j’avais écrit cet article, mais je pense toujours la même chose… faut arrêter avec le c’était mieux avant et profiter de ce que l’on sait faire aujourd’hui, y’a tellement de choix pour tout le monde…
    Et je suis tellement d’accord avec toi pour les modes de difficulté. J’avais été tellement en colère en jouant à Spelunky, j’avais bien râlé sur la difficulté dans cet article XD https://helloworldfrequency.wordpress.com/2014/08/18/jeu-spelunky/

    • Well, mon article date de 2011 XD Les joies de la chasse aux liens morts :p Et je n’ai pas changé d’avis non plus. Je suis toujours extrêmement contrariée quand je lis un avis sur un jeu qui me fait de l’oeil et que le testeur râle parce que gnégnégnécétrofasil. Ya d’autres façon d’avoir du fun, saperlipopette ! Même tricher éhontément, c’est fun ! Du coup, je porte mon étiquette de « casu » avec fierté, parce que je sais apprécier les jeux sans me prendre la tête. Ou en me prenant la tête, mais c’est un choix personnel :p (Genre quand je joue aux Rogue Like parce que j’aime ça alors que je suis lamentable à ce genre de jeu XD).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *