Les Portes de la Mort – T3

Les Portes de la Mort - Tome 3Troisième tome du cycle des Portes de la Mort, de Margareth Weiss et Tracy Hickman, celui ci est intitulé La Mer de Feu et prend place cette fois ci dans le monde de la pierre, Abarrach.

Quand Haplo le Patryn arrive à Abarrach, il prend une vague de magma en pleine figure. Heureusement, son vaisseau est protégé par les runes.

Abarrach, le monde de la pierre, n’est qu’un rocher géant. L’océan de magma produit la chaleur… et les vapeurs auxquelles les nains, les elfes et les humains n’ont pas survécu.

Mais les Sartans sont là : ils ont bouleversé les univers et perdu le secret des runes. Incapables de se reproduire, ils pratiquent l’art interdit de la résurrection des morts, qui leur fournit des esclaves.

Cependant, le magma refroidit. La chaleur n’arrive plus. Même les morts se fâchent. S’ils tuaient tous les vivants, il n’y aurait plus que des morts égaux entre eux.

Haplo saura-t-il sauver ce monde agonisant ?

Encore un synopsis très louche, rien que d’imaginer Haplo sauver le monde, ça me fait ricaner XD

Le bouquin le plus sinistre de la série, je trouve, même si le second était pas mal dans son genre. Encore une fois, on se retrouve face à une civilisation avec ses codes et ses règles, où la nécromancie est devenue tellement commune qu’il est devenu totalement impensable <em>de ne pas</em> ressusciter les morts ! Ce qui, d’ailleurs, déprime considérablement un personnage bien connu qu’on ne pensait pas revoir de si tôt (non, je ne spoilerai pas).

La personnalité d’Haplo commence à évoluer dans ce roman, on le sent qui doute de ce qui est bon ou pas, indépendamment de ses objectifs – plus précisément, des objectifs de son maître, le Seigneur du Nexus –  et cela le met en colère contre lui même et contre ceux responsables de ses doutes. Malgré son agressivité et son égoïsme naturel, il saura néanmoins faire des choix plutôt positifs, encore qu’il reste particulièrement insensible.

Le chien, quant à lui, s’avère de plus en plus curieux, puisque dans un monde où tout ce qui n’est pas Patryn ou Sartan meurt très vite, il est fort étrange de le voir gambader sans moufter. D’ailleurs, ce qui m’étonne le plus, c’est que personne ne relève ce détail dans tout le roman XD

On en apprend plus sur la Séparation et ses conséquences, et les raisons de la perte de contact entre les mondes ainsi que de la disparition des Sartans. Le quatrième roman, celui du Monde de l’Eau, donnera peut être les dernières réponses…

Bref, d’un roman à l’autre, on ne retrouve jamais le même contexte, et c’est toujours une découverte que de se retrouver sur un nouveau monde. On attend encore les réponses, qui à peine données entrainent de nouvelles interrogations. Et l’évolution d’Haplo et de ses relations avec les autres est décidément très intéressante… (De même que ce chien. Le chien qui fait des trucs louches et que personne n’a l’air de relever à part moi. Je l’ai à l’oeil >.<)

Un avis sur “Les Portes de la Mort – T3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *