Le Cercle Littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Couverture du romanRoman classique au nom rocambolesque, j’avoue n’avoir pas, au début, cru qu’il existait un livre possédant un titre pareil. Et pourtant ! Cette œuvre passionnante, écrite par Mary Ann Shaffer et Annie Barrow, est aussi surprenante que son titre, et vous emporte dans un voyage dans le temps et dans l’espace, en Angleterre après l’occupation de la Seconde Guerre mondiale. Mais tout d’abord, place au résumé…

« Je me demande comment cet ouvrage est arrivé à Guernesey. Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu’à leur lecteur idéal…»

Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, Jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique ; celui d’un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l’occupant allemand : le « cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates ». De lettre en lettre, Juliet découvre l’histoire d’une petite communauté débordante de charme, d’humour, d’humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey.


Tout commence par une lettre. Et tout, en fait, finira par une lettre. Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates est de fait un roman épistolaire, où les différents protagonistes de l’histoire s’échangent des lettres, et par là même créent le fil d’une histoire qui se révèle passionnante, touchante, émouvante, drôle, irrésistible.

En quête d’une idée pour un nouveau roman, Juliet reçoit un jour la lettre d’un habitant de Guernesey, lui demandant des informations sur l’auteur d’un livre qu’il aurait découvert et apprécié pendant l’occupation. De fil en aiguille se crée une correspondance entre lui et Juliet, mais aussi avec tous les membres du fameux Cercle littéraire, de son vrai nom le Cercle littéraire des amateurs de tourte aux épluchures de patates. Au travers de ces lettres, nous découvrons Juliet et les personnages qui l’entourent, nous apprenons l’histoire des habitants de Guernesey et de la fondation du cercle, nous faisons la rencontre d’un florilège de personnages tous hauts en couleur, souvent attachants, parfois irritants, régulièrement drôles.

En un seul roman, nous avons le droit à une histoire sentimentale, à un témoignage de l’occupation, et à l’histoire d’une omniprésente absente, dont le souvenir semble faire d’elle la véritable héroïne du roman. Le tout s’enchaine avec fluidité, et l’on apprend ce qu’on sait de Juliet et des autres personnages généralement par surprise, au détour d’un commentaire qui peut sembler anodin, mais nous révèle tout un pan de la personnalité d’un personnage. On s’attache aux personnages, on en vient à vouloir lire à tout prix lire la lettre suivante et… voilà que c’est déjà terminé. Un livre qui se lit sans ennui ni déplaisir, qui fait rire et qui émeut.

Bien que non adepte de romans « classiques », j’avoue que celui ci m’a vraiment transportée. Ce récit épistolaire nous fait littéralement visualiser les beaux paysages de l’île de Guernesey, apprécier les personnages si vivants, si humains, vivre aux côtés de chacun pendant le court moment de la lecture d’une lettre. Pour un peu, on aimerait embarquer aux côtés de Juliet lorsqu’elle se rend enfin là bas, rencontrer ces gens qu’elle n’a connu que par des lettres. On aimerait connaitre mieux cette femme absente, dont tous parlent, mais dont le destin est resté inconnu. On aimerait que ce roman ne finisse pas, en somme… Mais n’est-ce pas là, justement, la porte ouverte à notre imagination ?

A lire et à relire, sans nul doute !

2 avis sur “Le Cercle Littéraire des amateurs d’épluchures de patates

  1. Pingback: Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows « Je Lis, Tu Lis, Il Lit

  2. J’ai vu beaucoup de critiques positives concernant ce roman, et je pense que je vais bientôt me laisser tenter, il a l’air vraiment intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *